top of page

FLAMMES JUMELLES : L'UNITÉ DES PLANS ET LES DANGERS DE L'ASTRALISATION {FJ}


"Dépasse la mort tu n'en es plus là." PARCOURS D'UNE POLARITÉ YANG {FJ}


"Et le plus important, l'éveil vous fait dépasser l'astral ! Vous avez conscience que l'invisible existe, la vie après la mort, vous êtes conscient de la lumière et de l'ombre mais là encore vous êtes dans un jeu de rôle faussement spirituel. L'astral c'est une dimension de dualité c'est là que vont les âmes en processus de réincarnation, c'est très codifié, bas astral, lumière, les méchants et les gentils pour grossir le trait. Ce que l'on demande aux flammes jumelles et cela passe par le yang c'est de dépasser ça, voilà ce que voulait dire 'dépasse la mort tu n'en es plus là'. Si je devais simplifier l'astral c'est le ciel de la terre mais la source n'est pas là et vous vous êtes là pour retourner à la source, sortir de la spirale d'incarnation terrestre pour aller expérimenter ailleurs dans l'Unité cette fois et plus dans une sphère de dualité voici pourquoi il faut 'ramasser toutes vos vies en vous' et régler les comptes, pour faire simple dans cette vie vous faites vos bagages et vous laissez un espace bien rangé et ça passe par le retour à vous-même. Le soi pas le faux self qui vous leurre. La relation de flammes jumelles n'est pas astrale comme les autres liens d'âmes elle est cosmique voilà la différence. C'est pour ça que l'on parle de masculin et de féminin divins." PARCOURS D'UNE POLARITÉ YANG {FJ}


"L'Unité. Et si les Flammes Jumelles étaient la preuve vivante, palpable, de l'Unité ?" FLAMMES JUMELLES : L'UNITÉ PHYSIOLOGIQUE, PSYCHIQUE, SPIRITUELLE, ET COSMIQUE {FJ}



Je reviens aujourd'hui sur un point auquel j'ai déjà fait référence dans un précédent article : l'astral. Ce plan subtil dont les médiums et adeptes de spiritualité parlent tant, ce plan auquel de façon indirect j'ai moi-même tant fait référence dans mes différents articles. Ce plan si présent dans ma vie jusqu'à l'éveil, ce plan qui m'a fait vivre "le meilleur" comme "le pire". Ce plan qui est un passage obligé vers les plans supérieurs et donc l'éveil mais ce plan qui est aussi un des plus gros piège celui de l'astralisation !


Cet article à destination des flammes jumelles, ce piège leur étant souvent fatal, est aussi à destination de personne en réveil, il pourrait aussi être à destination de médiums ou de personnes aspirées dans les méandres de ce qui se cache derrière cette porte ouverte de l'astral. Il n'y a pas de jugement dans mes écrits, encore une fois je suis moi-même passée par là, tout est juste et certaines des énergies qui s'y trouvent vous serons précieuses pour votre avancement mais ... car il y a un mais ... il ne faut pas se méprendre sur ce qu'est l'astral. Non l'astral, n'est pas la lumière, il n'est pas le plan de l'unité. Un défunt dans l'astral n'est pas dans 'la lumière'. Travailler vous-même avec l'astral n'est pas travailler avec 'la lumière'. J'ai conscience que cet article peut heurter, il sera accueilli avec le niveau de conscience de chacun.


Comme indiqué plus avant je suis moi-même tombée dans l'astralisation, j'ai d'ailleurs fait une vidéo sur la fausse lumière VS la lumière véritable que j'ai effacé depuis parce que je dois l'admettre j'étais dans l'ignorance.


Mais l'astral alors qu'est-ce que c'est ? Le plan astral est la première porte vers ce que l'on peut nommer 'invisible', 'la vie après la mort', c'est la porte vers le réveil. C'est un plan lié aux émotions, au rêve, il est connecté à l'âme. Il est aussi lié à l'eau. "Il se matérialise comme le royaume englouti de notre réalité. Y accéder serait comme passer la tête sous la surface de l'océan". Avoir lu cette dernière phrase me fais forcément faire une parenthèse importante qui est une référence à mon histoire personnelle sur ce cheminement de Flammes jumelles. Le Titanic. Ce rêve où nous nous trouvions sur son pont et où nous finissions par trouver le juste équilibre pour ne pas sombrer, toute cette eau, ces vagues, dans les rêves dans lesquels tu t'es présenté en 2020 pendant que sans mauvais jeu de mots 'je coulais', cet excès d'eau visionné par les différents médiums, au-delà de vies antérieures, du Titanic, cette eau c'était l'émotionnel, cette eau c'était la représentation de l'astral. Une mise en garde que je devais en sortir, que NOUS devions en sortir alors que je nous faisais 'y plonger' avec la spiritualité et toi avec les communications inconscientes en 5D. Non on ne s'élève pas tranquillement comme deux amis par le lien énergétique ou la spiritualité. Ce lien est un lien énergétique dans la matière, l'expérience est une expérience de matière, toutes répercussions se font dans la matière, l'incarnation. Je n'avais pas cette compréhension à l'époque mais j'ai senti cette astralisation, ces attaques, crois-moi j'ai essayé au mieux de t'en protéger notamment avec de fait moi-même des déplacements astraux intrusifs, j'espère que tu le sais, il me manquait des clés. Autre chose, "Me concernant, Anne-Lucie, je reprends le cours de mon histoire, j'ai rêvé, cette nuit, du titanic ... je faisais descendre de nombreuses personnes afin de les mettre à l'abris et portais un homme parce qu'il avait du mal à marcher dont je n'ai pas vu le visage c'est assez étrange. Le titanic n'était pas en mer mais à quai, commençant cependant son immersion. Quand tout le monde est descendu il ne restait que deux femmes identiques, j'étais l'une d'elle, en réalité je pense que j'étais les deux. Nous avons attrapé, chacune, une des deux portes que nous pouvons voir s'ouvrir dans le film, nous avons dit au revoir de la main aux gens sur le quai, ils nous ont dit au revoir, et nous avons fermé les portes. J'ai vu l'eau monter et j'ai commencé à vouloir sortir de cet endroit, je ne voulais pas mourir. Il y avait de la vaisselle, beaucoup de vaisselle, je cherchais un objet dans cette vaisselle et l'eau ne cessait de monter. L'autre version était assez passive. Dans un élan de vie je suis montée sur le pont du bateau et j'ai vu la rive, je sais que j'ai fait de grandes enjambées, que j'ai sauté, que je suis tombée à l'eau près de la rive mais qu'une échelle a fait son apparition et je l'ai saisie pour atteindre la rive où l'herbe était magnifique. Nous avons échangé avec la "femme identique" j'ai proposé mon aide elle a proposé la sienne au moment de monter sur la rive, nous avons refusé toutes les deux. Je l'ai perdue de vue. Ce matin je me suis levée libérée d'un poids. Cette mémoire qui me hantait s'est alignée, je m'en suis libérée, je ne suis plus elle et elle n'est plus moi dans cette incarnation, je ne porte plus ses peurs." (ACCÉLÉRATION {FJ}) Ce rêve c'était aussi mon âme qui me montrait sa libération de l'astral, j'ai fui l'eau, je suis sortie du bateau. C'était la fin de mon astralisation, dont la décision de l'arrêt définitif de mes séances médiumniques, en ce début d'année scolaire, était un signe précurseur "J'ai vraiment réalisé que cette médiumnité en rapport avec la mort ne me convenait pas, mon âme ne vibre pas ça elle vibre la vie" (PARCOURS D'UNE POLARITÉ YANG {FJ}). Ce rêve ayant entrainé cette fatigue intense et mon désir de dire non, pas à toi mais à toutes ces communications que je recevais en 5D en 'bon réceptacle'. Parce que ce n'est pas 'juste'. Enfin, "Mon souffle se coupe quand je vois l'image ci-dessous qui est, je le jure, l'image que j'ai en tête, celle d'un phare et la mer, depuis que j'ai rencontré la polarité yin" (ACCÉLÉRATION {FJ}) dès la reconnexion la solution était là, le phare, la mer, et la fameuse phrase (...). La traduction était qu'il faudrait voir au-delà de l'émotionnel, au delà de l'astral en réalité. L'objectif était donné : le soi. Donné depuis le déclenchement de ma médiumnité pour moi, donné depuis la lettre pour toi.


Cet astral c'est donc la première porte. C'est vrai, l'ouverture de cette porte est magique parce qu'elle est un accès au mystique et qu'émotionnellement c'est extrêmement rassurant parce que la notion d'immortalité de nos proches et la notre est touchée du doigt. En effet, l'astral vous fait ressentir de multiples émotions et manifestations. De plus l'astral est calqué sur notre réalité physique, les défunts prennent la forme qu'ils avaient dans leurs incarnations, il y a des guides qui eux aussi prennent formes humaines, des anges, des archanges qui agissent sur votre protection. Ce côté est extrêmement sécurisant et amène un bien-être à ceux qui l'approchent. Calqué sur notre réalité comme exprimé plus avant, donc sur la dualité, le revers de la médaille c'est un astral catégorisé allant du bas astral à des niveaux supérieurs, le bas astral abritant, lui, des âmes en absence total de conscience, des énergies dites négatives. Le bien et le mal pour schématiser. Le bien-être commence déjà à s'éloigner ...


Si cet astral existe, qu'il peut rassurer, et que certains de nos défunts s'y trouvent pourquoi s'en méfier ? Le soucis avec l'astral c'est qu'il est devenu un dogme, notamment celui du new age, comme étant le lieu de la 'Lumière'. Ce dogme est repris et diffusé par les médiums, eux-même car 'astralisés'. C'est un leurre.


L'astral n'abrite pas la 'lumière', la 'lumière' c'est l'unité avec le divin, la conscience pure, l'être absolu et éternel, le tout, l'ultra conscience autrement appelée la dimension du soi. Cette dimension se trouve sur le plan atmique. Il y a nombre de définitions pour le soi, ainsi que pour le plan atmique (nirvana ...), j'en ai cité quelques unes cependant j'ai choisi le soi (terme utilisé dans mes différents articles) et le plan atmique pour plus de compréhension de l'unité en effet vous pouvez faire la corrélation avec les corps. Corps atmique, plan atmique et là encore retrouver la notion d'unité. Les flammes jumelles par l'expérimentation de ses différents corps subtils passent les différents plans, tout est intriqué.


Transmis comme dogme, ce favorisé par les plans mental et causal (associés aux pensées, aux croyances pour l'un et au Karma, Dharma et mémoires pour l'autre), si la découverte du plan astral est un passage nécessaire, certains vont donc s'y référer et s'y perdre pensant avoir atteint l'éveil, c'est l'ego spirituel à minima qui les attend. En effet, l'astral est un monde d'illusions. C'est un plan transitoire dans lequel passe et repasse les âmes, pendant des milliers d'années parfois jusqu'à le dépasser pour atteindre le plan atmique. C'est une 'sphère d'enfermement' pour synthétiser. Pas d'angoisse inutile, les défunts qui s'y trouvent, des millions certainement, moi la première dans ma précédente incarnation, ne sont pas en détresse hormis ceux associés au dit 'bas astral'. J'ai déjà pris l'exemple des études dans différents articles mais là encore un élève de CP ne souffre pas de ne pas être en terminale.


Ce qu'il faut aussi entendre c'est que toutes les formes humaines prises par les défunts, les guides, anges et archanges, sont elles aussi illusoires. Ce sont des énergies qui s'adaptent à leur niveau de conscience ou au votre, donc à ce par quoi elles souhaitent être représentées encore attachées à certaines représentations physiques ou à ce que vous, vous êtes capable d'accueillir.


Autre chose concernant les anges et les archanges, au service du plan astral, présents pour vous rassurer, accompagner, ils ne sont pas la 'lumière' au sens de connaissance et d'unité non plus. En effet, faire appel à eux c'est être encore dans cette croyance de bien et de mal. Dans l'unité sans bien sans mal leur existence n'a plus lieu d'être.


Encore une fois, nul jugement, j'étais reliée à l'astral depuis enfant, le révélateur a été la reconnaissance avec la polarité yin, mais ça a aussi été le début de mon astralisation. Astralisation ressentie mais sur laquelle je ne savais pas mettre de mots "Me voici à tenter de travailler sur ma médiumnité, arrive le principe de lumière, d'amour, et il faut envoyer de la lumière et je veux aider et, et, et, et, et ... et surtout ça me fatigue parce qu'au fond je sens que je passe à côté de quelque chose et que les gens me fatiguent, m'épuisent même ... tant bien que mal je trouve un équilibre." PARCOURS D'UNE POLARITÉ YANG {FJ}. Il fallait en passer par là, encore une fois j'y ai reçu des guidances qui m'ont faites grandir mais un parcours de flammes jumelles c'est transcender cette astralisation aller au-delà de la mort, la 5D. C'est la voie du milieu. Et cette astralisation vous empêche d'atteindre la voie du milieu d'une part parce que vous êtes bloqués sur ce plan, la polarité yang dans une spiritualité illusoire et la polarité yin dans le déni terrestre passant par des biais astraux, et donc n'êtes plus dans la matière. Il vous faut donc transcender l'astral et amener ce que vous allez alors rencontrer dans la matière. La fameuse incarnation du soi.


Cette astralisation c'est aussi ce qui va réveiller l'ombre qui s'attaque au lien, les mémoires karmiques, tout ce qui va vous bloquer dans votre avancement. Je l'ai vécu j'en ai parlé. Alors la découverte de l'astral oui, l'astralisation non.


Pour les personnes qui ne sont pas en lien de flammes jumelles, l'astralisation est tout aussi néfaste. C'est fatiguant, extrêmement fatiguant, je pense que l'on ne se rend pas compte à quel point c'est fatiguant tant que l'on en est pas sorti et pourtant on sent déjà la fatigue. Mais pour vous donner un ordre d'idée, une fois sortie de cette astralisation je ne tenais plus debout mais vraiment plus, mon besoin de dormir a été constant ce jusqu'à faire jeudi ce que j'ai pensé être sur le coup une crise cardiaque m'obligeant a prévenir mon fils d'appeler le samu si je ne respirais plus qui me voyant perdre connaissance s'est trouvé assez dépourvu. Je n'ai pas fait de crise cardiaque, mon corps reprenait juste son souffle après des années d'astralisation, d'enfermement, d'aspiration par des entités extérieures. Il n'est d'ailleurs pas rare que les médiums finissent par tomber malades.


D'ailleurs, si je parle encore de guidance par habitude, je sens que cette reliance est aujourd'hui la mienne.


Hier, nous sommes allés voir, à l'hôpital, la grand-mère d'Henry qui est en fin de vie, ce que j'ai senti était différent de d'habitude, c'était instinctif, elle m'a parlé de sa mort elle aussi instinctivement alors qu'elle ne parle quasiment plus, ses yeux ont brillés. Je n'ai pas senti de défunts de prime abord c'est Henry qui m'en a parlé en premier. Je n'ai pas senti le besoin de lui envoyer de la lumière, quelle lumière ? S'il devait y en avoir une c'était celle de nos présences. Tout est juste je n'ai personne à guérir, elle ira où elle doit aller, il n'y a pas de rôle à jouer.


L'astralisation tue alors que la lumière, elle, est la vie.






Posts récents

Voir tout

MIRACLE

Comments


Commenting has been turned off.
bottom of page