top of page

LA RÉPARATION

"Recouvrer la vue après une vie dans le noir est douloureux. Ce n'est point la lumière brûlante qui doit être incriminée mais l'ombre dans laquelle nous vivions jusqu'alors qui a affaibli nos yeux." Guidée.



Je vous retrouve aujourd'hui pour une nouvelle guidance effectuée par le même groupe de défunts que la précédente. Elle est le pendant de cette dernière. Il m'est demandée de vous la transmettre par écrit afin je cite "qu'elle puisse être relue et elle le sera pour compréhension certaine." Cette guidance a été très énergivore, je ne le l'évoque en aucun cas pour me plaindre mais cela m'est requis en effet il semblerait que si cela ait été fatiguant c'est parce qu'elle leur en a beaucoup demandé (de l'énergie). Il est important que je vous le signifie. "Il est important de la lire". Je pourrais quasi mettre tous les mots entre guillemets.


Je dois vous apporter cette précision le "porte parole" de ce groupe est un homme. Il s'est dégagé sur son passage une odeur de mousse à raser bien particulière. C'est une odeur que j'adore personnellement et qui m'a faite penser à la mousse de douche Eau de Minthé de chez Diptyque que j'ai beaucoup utilisée. Cette mousse de douche est inspirée des savons de barbiers dont la note principale est la fougère. C'est une odeur très particulière difficilement descriptible.


Enfin vous retrouverez à la fin de cette guidance la retranscription de trois cartes des anges du "petit oracle des anges" de Toni Carmine Salerno que je me dois de vous partager. Elles ont sauté toutes les trois.


Guidance


La guérison est une réparation.


La réparation, la notion de réparer c’est « remettre en état ce qui a subi un dommage » je suis allée voir la définition à la demande de la guidance pour appuyer cette dernière. Au travers de cette première définition peut encore résonner une notion de sacrifice. En effet, je souhaite réparer

telle ou telle situation, tel ou tel état de fait mais pour qui ? Pour quoi ? Qu’est ce qui me guide ? Qu’est-ce qui m’anime ? Est-ce cette emprisonnante culpabilité donc un miroir extérieur, comme nous l’avions évoqué dans le précédent podcast, un choix symptomatique ? Un leurre finalement.

Un leurre qui ne parait pas l’être puisque que dès lors que nous sommes dans la culpabilité ou sciemment culpabilisé les énergies sont annihilantes. En effet ces dernières nous placent dans une si pauvre estime de nous-même ou à contrario une fausse haute estime en tant que « chevalier blanc » régit par l’égo sacrificiel que nous agissons de manière complètement limitante pour nous-même. Limitante puisque tournée vers l’extérieur.


La réparation c’est aussi « supprimer ou limiter les causes fâcheuses d’une action » nous retiendrons ici la seule suppression qui est la substance même de la guérison. La guérison c’est supprimer les causes d’un choix symptomatique pour soi. La cause étant la blessure initiale dont nous avons réalisé la nature au travers du pardon. Le pardon si précieux disposant d’une importance capitale dans ce parcours de réparation. Se pardonner, pardonner aux autres, d’un prisme erroné et demander pardon (!). Nous ne l’avons pas évoqué dans la précédente guidance mais tenons à le relever ici cette demande a toute son importance et elle est souvent omise en conscience par grande fierté impliquant une difficulté à reconnaitre ses tords.


Voici ce qu’est le processus de guérison et d’éveil : un recouvrement de la vue. Un appui sur la réalité de choix régis par l’égo, les peurs, les traumas. Pour rappel l’égo fait son travail, la difficulté étant quand celui-ci prend une place trop importante au détriment de l’Essence, de la justesse. Cet appui vient nous montrer, nous démontrer via une palette illimitée de ressources, dont la perte d’équilibre subite fait partie, que nous nous étions jusqu’alors « planté ». La découverte est sans aucun doute douloureuse parce qu’elle est un temps d’effondrement. Un effondrement somme toute naturel puisque je cite « la construction était bancale » et que l’on a certainement tenté de la réparer plusieurs fois, je cite « de nombreuses fois » au sens premier du terme au demeurant, ce n’est pas réparer mais je cite « rafistoler » c’est je cite « construire sur des sables mouvants ».

Le retour a soi est douloureux quand je cite « on a toujours tout donné pour les autres » c’est je cite « un passage difficile mais libérateur ».



Inconnu

N'aie pas peur de l'inconnu.

C'est un temps d'exploration intérieure et de transformation.

Les territoires étrangers ouvrent de nouveaux horizons.


Intégrité

Fais preuve de souplesse, mais sois surtout honnête avec toi-même.


Vérité

La meilleure façon de traverser ton épreuve actuelle est de dire la vérité.



Merci à eux 🙏🏻.

Comments


bottom of page