top of page

LE POUVOIR DE LA PRIÈRE {JOURNAL INTIME #6}

"Prier, ce n'est pas prononcer beaucoup de mots, mais c'est s'abîmer tous les sens en Dieu. Il faut d'abord se recueillir de façon que tout votre être, tout votre esprit prie avec vous et le sache bien." Nizier Anthelme Philippe

Aujourd'hui, j'ai à Coeur d'échanger avec Vous sur la Prière. En effet, l'Expérience que je traverse me fait mieux comprendre non seulement la réelle Puissance de la Prière et étoffe aussi mes Connaissances sur cette dernière au travers de ce qui m'est transmis.


Si je prie depuis des années, devrais-je dire si je re prie, j'ai toujours, en tant qu'adulte, trouvé la Prière monotone. Ma pratique de celle-ci se cantonnait à des remerciements, des demandes, pour les Autres et pour Moi, un Notre Père et un Je vous salue Marie prononcés avec Amour certes mais sans jamais grande conviction. Je me suis d'ailleurs, à plusieurs reprises, demandée si je ne manquais pas de ferveur dans ces Moments qui auraient dû être des Temps de Communion. D'ailleurs si j'ai si été protégée ce n'est, à mon avis, certainement pas grâce à mes Prières.


Ce manque de ferveur, n'était absolument pas un manque de respect si ce n'est probablement envers Moi-même qui en ait été la seule personne pénalisée, encore moins un manque de Foi la Connexion avec le Divin s'étant manifestée à de nombreuses reprises en dehors de ces temps consacrés à mes petites litanies. Je me dois de regarder les faits avec honnêteté c'était probablement un manque de besoin qui a entraîné ce manque d'ardeur. J'ai une grande capacité à supporter les Expériences de la Vie, j'ai aussi au fond de Moi une grande Confiance en la Protection qui m'est accordée alors demander ... sans compter que demander m'a toujours paru incongru presque irrespectueux.


Une grande Confiance hormis quand il s'agissait de ma mort. Nous y voilà ... comment mieux me faire Entendre des bienfaits de la Prière et de sa pratique qu'en plaçant Monsieur H, chirurgien viscéral, sur ma route en ce mois d'avril 2020. Ce jour-là, le besoin a toqué à ma porte accompagné de la Demande. Demande qui m'a parue non seulement congrue mais qui plus est indispensable ! Je me rends alors compte que non seulement solliciter n'était pas preuve d'irrespect pire que le contraire était en soit presque plus irrévérencieux. Jésus n'a-t-il pas dit " Demandez, on vous donnera ; cherchez, vous trouverez; frappez, on vous ouvrira. En effet, quiconque demande reçoit, qui cherche trouve, à qui frappe on ouvrira" (Evangile selon Saint Matthieu chap. 7, v.7).


Le soir de mes 40 ans, je vais offrir ma Vie à Jésus mais je vais aussi le Prier afin d'obtenir ma Guérison. Une Prière bien différente, je ne prononce plus une succession de phrases, Mon Corps, Mon Coeur et mon Âme Vibrent la Demande, je Vis le Désir de Guérison du plus profond de mon Être. Dans la détresse votre Âme s'abandonne, dès lors c'est votre Essence qui Prie, là est la clé de la Réussite de la Prière. Ce soir-là je comprends que cette intensité placé dans l'acte de Prière est déjà commencer à Guérir. Ce soir-là je comprends le sens du mot Prier.

"En priant, ne multipliez pas de vaines paroles, comme les païens, qui s’imaginent qu’à force de paroles ils seront exaucés." (Matthieu 6:7)


Mes Prières ont depuis changé, je ne demande jamais plus qu'il ne me faut mais je demande et surtout mon Être entier s'incline et s'abandonne à Jésus et aux différents Êtres de Lumière que je sollicite afin de faire résonner en un Tout ma demande.


Rapidement, je me rends compte que je suis exhaussée jusqu'à cette Expérience qui va m'Enseigner qu'il faut être prudent dans ses Demandes parce que, oui, la Prière fonctionne, c'est un fait et ma main va en faire le fâcheux apprentissage.


En effet, ma main gauche était légèrement douloureuse depuis déjà plusieurs semaines en raison du positionnement de mon téléphone au creux de cette dernière. Rien de bien méchant et qui ne m'empêche de m'en servir et de mener une Vie tout à fait normale. C'était sans compter ma toute nouvelle ferveur lors de mes Prières. Me voici, il y a cinq jours, sous ma douche, nez sur le genou, avoir un chatouilli dans la main gauche et dans un Élan réclamer que toute la douleur de mon Foie se déplace dans ma main et ainsi me guérisse des Maux de celui-ci. Je me sens portée par ma Demande et vais recevoir en réponse "si cela est fait dès demain tu vas en pleurer de douleur", sûre de Moi j'acquiesce. Croyez-le ou pas, je me suis réveillée mardi avec non seulement l'impossibilité de bouger le pouce gauche mais qui plus est avec une douleur lancinante, à la limite du supportable, dans ce dernier. Tant est si bien qu'aux bord des larmes, je vais dire à mon mari que je préférerais accoucher. Larmes qui depuis ont failli couler maintes fois tant je souffre.


J'ai compris.


J'ai compris que la Prière est un outil Puissant et que les Souhaits émis ne sont pas à prendre à la légère. Un entendement et une repentance qui je sais les fera me soulager notamment après le partage de cette initiation qui pour l'heure est toujours difficile.


Enfin , n'attendez pas que l'on Prie pour Vous si Vous ne Priez déjà pas pour Vous-Même avec suffisamment de Profondeur. Si l'Abondance de Prières peut être manifestatoire dans les Réalisations dès lors que vous remplissez le critère précédent elle ne l'est pas si ce dernier n'est pas acté.


De même, ne Priez que pour des Personnes qui en ont fait la demande ou dont vous savez qu'elle sont en désir et attente d'une Intervention Divine. Prier sans le Consentement d'Autrui c'est faire offense à son Libre-Arbitre, potentiellement modifier un chemin qu'il n'aurait pas choisi. Nous n'avons pas à interférer, imposer nos Choix et nos Croyances aux Autres y compris si l'Intention est bonne. Dès lors que vous privez l'autre de son Destin elle ne l'est plus.


Ces mots peuvent paraître abruptes , je conclurai donc sur ceci. Au coeur de la pandémie, il m'a été demandé, par une de mes connaissances, de Prier pour un monsieur qui se trouvait dans le coma sous respirateur artificielle. Je n'ai pas pris soin de demander à son Âme quelle était son désir, j'ai exhaussé celui de son amie et me suis mise à demander sa guérison. Mon élan a rapidement été stoppé par l'interpellation des mon Guide "Lui as-tu demandé ce qu'il désirait ? Connais-tu ce qui doit-être ? Et si son souhait était de mourir ?". Les mots sont durs, mais d'une incroyable justesse.


Aussi, Priez pour le Monde, Priez pour que chacun reçoive la Clarté mais gardez les requêtes précises pour qui vous en formule le désir.


Avec tout mon Amour,


"La Prière c'est la Réalisation du Pouvoir de l'Amour" Guidée


Posts récents

Voir tout

Comentários


Os comentários foram desativados.
bottom of page