top of page

41

"Avertissement :

j'ai toujours écrit avec mon coeur et la plus grande franchise sur les expériences que je traversais. Ces expériences, je les vis. Je ne bois pas, ne me suis jamais droguée. Je me suis longtemps interrogée sur ma santé psychique, et ce régulièrement depuis mon réveil. Je pense que l'inverse aurait justement été signe de déséquilibre. J'ai de moi-même consulté à plusieurs reprises des spécialistes de la santé mentale, j'ai eu la chance de croiser des professionnels formidables. Je suis, de leurs différents avis, saine d'esprit , après nombre de tests seul un QI de 132 a été révélé. Force est de constater que la médecine occidentale, dite traditionnelle, malgré des avancées importantes ne peut tout expliquer. De plus, je bénis la guidance qui m'accompagne, qui de part son extrême exactitude me permet de lever tout doute quant à son existence. Cependant, le sujet que je vais aborder me fait l'effet d'un coming out, c'est un prisme de mon histoire que je n'ai jamais abordé en ces termes, et ce sens, parce que si je sentais planer cette potentialité, je n'avais pas suffisamment d'éléments pour l'étayer. Enfin cet article, traite en trame de fond de santé physique posant question à la médecine et dont le traitement, l'opération, peut s'avérer plus dangereux que la simple surveillance. Il est écrit à titre de partage, cette expérience est mienne, elle est la raisonnance de mon degré de conscience, il n'y pas d'élu(e) uniquement des degrés de conscience qui permettent ou ne permettent pas certains types d'interactions. Aussi je vous demande de l'appréhender avec le recul nécessaire, et s'il peut être source d'espoir, de suivre la voie qui est la vôtre et vous faire suivre si vous êtes souffrant. Merci."




La pièce est grande, lumineuse et d'une intense blancheur. Seule une table que je pourrais qualifier de table de massage siège en son centre. Bien que dépouillée, l'ambiance qui y règne est agréable, l'atmosphère est chaude, je me sens bien. Avant d'y entrer, je me trouve dans un sas, une 'salle d'attente', elle aussi d'une blancheur immaculée. À ma grande surprise, une jeune femme enceinte, que je connais, et qui m'a consultée il y a des années s'y trouve aussi. J'en suis très étonnée d'autant plus que je doute, encore aujourd'hui, qu'elle ait eu conscience, dans sa réalité, d'avoir vécu ce type d'interaction. Je suis appelée par une jeune femme, vêtue tout de blanc, comme pour le décor se dégage d'elle une douceur et une lumière que je n'ai jamais croisé dans notre temporalité, notre plan. Invitée à m'allonger, je vais profiter de ses soins ce pendant un temps que je ne saurais qualifier, je n'en ai plus, pas, la notion. Tout passe par ses mains, par l'énergie, elle ne dispose d'aucun instrument. Je la sens m'apaiser, apaiser ce foie souffrant. Je suis renvoyée sur notre plan de conscience avec une phrase qui raisonne encore "pas d'opération, c'est trop dangereux en l'état".


Je reviens de ce voyage astral un brin perturbée mais dans un état de bien être élevé, mon foie n'appuie plus autant et surtout la conscience avec laquelle j'ai été en contact a confirmé ce que je sentais, ce que la chamane m'avait confirmé, ainsi que le médecin bien terrestre soit dit en passant, si nous sommes certes dans une impasse l'opération n'est pas à privilégier.


Plusieurs semaines vont s'écouler, je suis la guidance reçue et fait de mon mieux pour appréhender et comprendre ce qui m'est demandé à travers ce qui m'est envoyé. Je sais, j'en ai la certitude ancrée, ma guérison en dépend. De là est née la rubrique {JOURNAL INTIME}. Je suis certainement cyclique oui c'est vrai, comme il faut le vivre pour en sortir forcément il revient, la nature au travers des saisons ne l'est-elle pas elle aussi (?) tout comme la temporalité, imparfaite aussi sans nul doute, mais je me suis accrochée, j'ai travaillé sur moi, intensément. La guidance et la chamane m'ont prévenue que ce type de guérison serait longue.


Je reprends conscience, je n'ai aucun souvenir de ce qui a été fait ou dit en amont, alors qu'ils me saluent avant de me projeter à nouveau sur notre plan. Ils sont très grands, leurs cheveux sont longs et blancs tout comme les tuniques dont ils sont vêtus. Les derniers mots de celui qui s'adresse à moi seront qu'ils ne connaissent pas la maladie sur leur plan, qu'ils sont aptes à me soigner et le feront si je m'en tiens à une certaine énergie. Cette énergie qualifiée en d'autres termes de Christique. Une énergie qui en réalité, je m'en rends compte aujourd'hui mène à un niveau de conscience plus élevé que ce qu'était le mien jusqu'alors.


Si je reviens de ce deuxième voyage astral, je ne sais qualifier ces expériences autrement, avec une certaine euphorie, plusieurs questions s'imposent très vite à moi. En effet, si lors de la première expérience de soins, je suis dans une salle qui m'est apparue comme 'terrestre' si ce n'est par son énergie et sa luminosité, je suis cette fois, et je suis obligée d'avouer que c'est quelque chose que je n'étais pas prête à aborder, et qui, je m'en rends compte est encore assez difficile, dans un vaisseau. Si mon attention est focalisée sur les grands êtres blancs, j'aperçois que l'endroit, rond et disposant de nombreuses lumières, est au sein d'un vaisseau, est un vaisseau. J'ai une sensation de flottaison tout en stabilité et je sens l'intensité de l'univers autour. Si je suis apaisée sur le moment ainsi qu'à mon retour, l'imaginer hors expérience est en réalité assez anxiogène pour moi. L'immensité ressentie est écrasante. Ce n'est pas l'immensité au sens de matière qui est écrasante mais l'immensité des possibles, l'immensité du système, ce sont des murs de symboles et de réalités qui apparaissent, ça coupe le souffle. Ça fait se sentir tout petit, tout petit et a contrario si grand parce que nous faisons partie de ce système. Ce système où les mondes et les temporalités sont inter reliés par la conscience, chaque niveau de conscience s'interconnectant et pouvant interagir en conscience avec d'autres consciences qui ne sont à mon sens pas sur des plans différents à proprement parlé mais sur des plans de temporalités différents qui créent eux mêmes d'autres plans. Pour synthétiser ce n'est pas un soucis de plans qui nous séparent de ces consciences mais de temporalité et n'étant pas sur la même temporalité nous ne sommes de fait pas sur le même plan. Ce qui explique, toujours selon moi, non seulement les différences de niveau de conscience et de faisabilité entre eux et nous par rapport à ce que nous connaissons, en effet si vous mettez un homme du moyen-âge et un homme de 2021, il y a une différence de niveau de conscience donc si vous faites se rencontrer quelqu'un de 2021 avec son propre futur, ce que je qualifierais de sa guidance, ou avec des êtres de 14500 effectivement le niveau de conscience n'est pas le même. Et, au pourquoi ils nous sont invisibles, ils ne sont simplement pas sur notre temporalité donc soit ils sont capables de part leur technologie de se rendre visible donc de faire des sauts quantiques matériels soit le contact se fait par la conscience ce qui nécessite aussi un certain de niveau de conscience chez le contacté sinon ça ne fonctionne pas. J'espère ne pas vous perdre au milieu tout ces termes de 'conscience'. Je rajouterais que faire partie du tout, être le tout c'est faire partie de l'équation, des équations infinies de l'univers aussi nous sommes certes le tout au sens large, et créateur, mais il faut savoir humilité garder.


Vous l'avez compris, j'en viens forcément avec cet article au 'phénomène', je n'apprécie pas le terme, extra terrestre. En totale transparence, ça fait des années, que plane cette idée en moi. La médiumnité m'a longtemps faite me demander "et si la guidance était extra terrestre?". On pourrait se dire qu'elle l'est forcément puisqu'elle est invisible et donc non terrestre. Mais en réalité pas forcément en tous cas pas toujours, je vais y revenir. Pas forcément parce que si la guidance est celle de notre futur par exemple ou d'êtres du futur ils peuvent tout à fait être terrestres, c'est-à-dire vivre sur terre mais pas en même temps que nous dans notre réalité. Ce qui m'interroge d'ailleurs sur la simultanéité avec notre passé. En effet, je sais aujourd'hui que l'on peut changer notre futur et que de fait cela change notre passé donc le passé bien que passé a encore un type d'existence. D'ailleurs on pourrait penser que si notre futur nous parle nous sommes de fait son passé et pourtant nous existons donc pourquoi si nous sommes le futur de ce que nous avons été en 1700 par exemple nous ne pourrions pas encore être en 1700 ? S'imbrique là toutes les notions spiritualistes de karma, vie antérieures, annales akhashique , samsara, etc ... Si vous avez lu mes articles c'est d'ailleurs là que tout l'intérêt de l'alignement des vies, qui m'avait été montré, pour sortir d'une des boucles temporelles, je pense qu'il y en a plusieurs comme un mille-feuille, prend sens. Je pourrais ajouter que l'on sait que le chamanisme se sert de la temporalité pour guérir, ma chamane par exemple est remontée au moment où je suis tombée malade pour m'apaiser, après c'est à moi de changer les choses dans mon cas et je m'y attèle. Voilà pourquoi le temps n'existe pas. Bien sûr nous avons dans notre plan un hier, aujourd'hui, demain mais ça pardon je le dis avec humilité c'est à mon sens, le degré zéro, ou un, pour ne pas être trop dure parce que dans mon esprit il n'y a nulle dureté ni jugement c'est factuel, de conscience. Bien entendu cela soulève l'état de la mort, mais la mort fait partie de la vie c'est un changement d'état dans la boucle temporelle mais toujours dans la même boucle c'est ce que j'ai nommé astral dans certains articles. Effectivement on peut être mort et vivant en même temps, sachant que la mort n'est pas la mort mais bien du vivant autrement, ça expliquerait cette possibilité souvent incomprise de communiquer avec un mort réincarné. On ne communique pas avec un mort mais une conscience temporelle qui tourne.


Pas toujours, pourquoi ? J'en viens à une autre expérience, toujours l'année de mes 40 ans, tout ce que j'évoque date de l'année qui vient de s'écouler, qui elle m'a énormément perturbée. Énormément perturbée parce que je n'étais pas en état de conscience modifiée mais bien réveillée, en conscience terrestre on va dire. Je suis dans mon lit et j'étouffe, ce qui me réveille. En me réveillant, je me rend compte que je ressens un état d'anxiété, pas extrême mais je ne suis pas à l'aise, et comme je le faisais quand j'étais enfant et que j'avais des craintes en raison de ressentis m'entourant, ma couette est au dessus de ma tête. Je sens une énergie qui transperce la mienne et qui implique des modifications en moi. Je ne vais réveiller personne et prendre mon courage à deux mains et lever la couette. Se trouve sur le côté de mon lit au niveau de mon abdomen, un être. Il est petit, n'est définitivement pas humain et dispose de très très longs doigts j'insiste sur le très, ces derniers s'activent en ma direction sans jamais me toucher, ça fait ET j'en suis désolée mais c'est bien réel pour autant il ne ressemble pas à ET mais plutôt à ce qui est communément appelé gris. À ce moment j'ai vraiment peur, je remets ma couette sur ma tête pour autant je le laisse me manipuler énergétiquement. Je vais être honnête, je ne me suis pas sentie en danger réel pourtant c'est la première fois que je doute de ce qui est fait sur moi. Est-ce vraiment pour me soigner ? Ça ne me fait pas de mal, ni mal, je n'en ai pas l'impression mais est-ce que cela me fait du bien je ne sais pas ... autant les intentions des êtres précédents me paraissaient claires là je ne sais pas et je suis incapable de répondre à cette question même aujourd'hui. Pour moi cet être est peut-être dans une temporalité différente, peut-être pas, mais dans un 'monde' autre certainement.


Depuis, ont été réalisées plusieurs opérations sur ma personne. Je les ai toujours vécues en état modifié de conscience, souvent la nuit, à ne pas confondre avec des rêves. Ce que je peux en dire c'est qu'à chaque fois il y a eu un mieux par rapport à mon foie. Je ne peux pas vous décrire la totalité des actes en effet je n'en ai que certains souvenirs, souvent très précis en revenant puis qui s'effacent au fil du temps, cependant ils ont été réalisés dans ce qui ressemble à un hôpital de notre plan mais m'ont paru très ciblés, quand je dis très ciblés c'est-à-dire effectués avec une meilleure connaissance et une façon différente d'opérer. Ai-je souffert de ces actions je ne sais pas, je ne me souviens pas mais je sais que je n'ai pas toujours été à l'aise bien que consentante me semble-t-il. D'ailleurs j'ai de nombreuses fois réclamé, demandé à être opérée dans l'astral, sur un autre plan, une autre temporalité donc, pour éviter une opération terrestre dans l'ici et maintenant.


Ce que je soulève est un vaste sujet dont je ne suis pas seule à témoigner, j'avais envie de le faire pour mes 41 ans parce que je me sens prête, je suis suffisamment assurée dans ce que je vis et parce que je suis guidée à le faire. Guidée parce qu'il est temps que les prismes changent, que la spiritualité telle qu'elle est amenée évolue, parce que s'il y a une justesse son interprétation mérite sans doute un approfondissement, un regard différent, une revisite et aujourd'hui il y a des débuts de réponses concrètes grâce à des personnes encore qualifiées d'avant-gardistes mais de moins en moins. Il est temps, à mon sens, de travailler et de témoigner chacun selon ses dispositions afin que le terme ésotérisme un jour puisse disparaitre et si l'on en croit les contacts dits futurs c'est possible cependant cela mérite que le passé s'y active.


Il y a un an j'écrivais, 40 ANS : OFFRIR MA VIE À JÉSUS {JOURNAL INTIME #1}. "J'ai 40 ans , j'ai offert ma Vie à Jésus, je vais Aimer, je vais Vivre."


Jésus est toujours important pour moi, il est clé, mais il est différent, il est énergie, plus abstrait, plus grand, plus étendu, bien qu'il se matérialise toujours sous sa forme humaine j'ai fait le test en allant à l'église il y a quelques semaines, il y a une adaptation des énergies dans leur démonstration. Le cerveau filtre aussi je pense. Cette énergie Christique je l'ai retrouvée chez d'autres personnes incarnées, chez la jeune femme qui m'a soignée la première, en astral, dans la grande pièce blanche et lumineuse ainsi que chez les grands êtres blancs. Cette énergie c'est l'Amour, 'tout simplement'.


Aujourd'hui, nous sommes le 2 mai, j'ai 41 ans. Je vis. Je suis. L'Amour puisse-t-il me guider vers toujours plus de conscience, de partage et de réalisations, dans la mesure et l'alignement. Il ne tient qu'à moi de le vouloir et de le mettre en œuvre.



Aux mystères de la vie.


Posts récents

Voir tout

MIRACLE

Comments


Commenting has been turned off.
bottom of page