top of page

MORTS VIVANTS

Non non ce qui suit n'a pas pour but d'évoquer les zombies. Soit dit en passant c'est un sujet intéressant les zombies mais l'explication du phénomène n'entre pas dans mes compétences, je me suis arrêtée à The Walking Dead ce qui est, je vous l'accorde, un peu léger.


Je m'égare. Si je prends cette liberté c'est que l'article ne sera pas long pour autant il m'est cher et la personne évoquée l'est encore plus.


En effet, mes quatres grands-parents sont allés rejoindre l'Invisible. J'ai une affectueuse pensée pour les quatres mais c'est de Bonne Maman dont, présentement, je souhaite échanger avec vous.


Bonne Maman, c'était ma grand-mère paternelle. Une grand-mère que j'ai vouvoyé sans pour autant sentir de distance entre elle et moi. Enfant, je ne peux pas dire que je la voyais très souvent cependant j'ai un souvenir précis de son parfum et de l'énergie qu'elle dégageait, ils avaient pour moi un côté rassurant. Bonne Maman a fait plusieurs AVC. Elle est venue se ressourcer pendant quelques semaines chez nous à Rabat, à l'époque nous habitions au Maroc. Lors de ce séjour nous nous sommes beaucoup rapprochées. Je l'ai faite trottiner au badminton Bonne-Maman. Nous avons discuté, beaucoup discuté. C'est avec elle que, pour la première fois, j'ai évoqué la Spiritualité. Elle qui s'est ouverte à moi sur la réincarnation (ironie de cet article) et sa croyance en l'Après Vie. M'a conté comment elle avait su que son papa avait quitté son corps après avoir vu, par la fenêtre, son Âme s'élever dans la nuit. Bonne Maman a refait un AVC. Avec maman nous sommes allées la voir, elle était là dans son lit médicalisé, ne parlait plus ne bougeait plus mais a trouvé la force de me serrer la main. Pas n'importe quelle main, MA main et fortement j'ai senti ce lien. Ce lien énergétique puissant, celui-là même qui m'a insufflée cette force et fait plaquer l'un de mes cousins au mur quand un été il m'a dit "ce n'est pas ta grand-mère" parce que j'ai été adoptée. J'ai su très récemment que c'est aussi à elle que, toute jeune, je dois mon transfert de chambre à Tarbes, tétanisée par les ombres qui se faufilaient dans la mienne. Bonne Maman a remarché, reparlé mais sa mémoire l'avait quittée.


Un jour de printemps, alors que je rentrais du lycée, j'ai eu l'envie irrépressible de me rendre dans le cimetière devant lequel je passais chaque jour. Je n'ai fait que quelques mètres, me suis arrêtée devant cette tombe massive, les yeux dans le vide, la tête absente. J'ai fait demi-tour, ai franchi la porte de la maison, me suis lavée les cheveux et le téléphone a retenti : tu étais partie, j'avais 18 ans.


Tu as veillé pendant de longues années, m'a guidé, certainement parfois auras été peinée, par Moi, par les Autres vis à vis de Moi. Cependant j'ai eu la chance de savoir que tu étais là, tout près. Nous avons retrouvé le lien, Moi ici, Toi là-bas. Nous avons reparlé, avons été soudées plus que jamais et j'ai découvert qui tu avais été. Cette mère d'une autre Vie. Je me suis sentie forte, tellement forte dans cet Éveil de t'avoir à mes côtés.


Et à nouveau tu n'as plus parlé, j'ai eu beau prier et demander seul le silence a résonné. J'ai compris que tu te préparais et il y a maintenant plusieurs mois tu t'es réincarnée. Elle est là ton absence, la Vraie. J'ai cette chance de pouvoir parler aux Morts mais comment fait-on quand ils sont vivants ? C'est possible mais avec Toi cela ne fonctionne pas pour Moi.


J'aurais voulu prendre soin de toi dans ce Nouveau chemin, la Vie en a décidé autrement. Puisse ta nouvelle famille t'Aimer et te protéger, te connaissant je n'ai aucun doute sur ton choix.


Je finis cet article la larme à l'oeil.


Belle Vie Bonne Maman, Vis !



Je t'Aime.

Posts récents

Voir tout

MIRACLE

Comments


Commenting has been turned off.
bottom of page