top of page

REVELARE VELUM #4

"Désirer l'impossible c'est bien souvent désirer tout ce qu'il y a de possible enseveli sous nos peurs."

Jacques Dor



L'amour...


L'amour sacrificiel. L'amour conditionné. L'amour co dépendant. L'amour pansement. L'amour qui te perd et te fait te perdre. L'amour sécurisant, j'hésite encore avec sécuritaire pour sa dénomination.


Tant d'amours vécus qui n'en sont en aucun cas. Et pourtant j'ai pensé aimer, sincèrement.


Il ne suffit pas d'avoir le coeur qui palpite pour vivre l'amour. Ce qui arrive après, la vraie question réside dans le pourquoi ? Qu'est-ce qui fait que je reste ou bien même que je suis là. Y-a-t-il un ou des traumas ? C'est moins glamour j'avoue et pourtant la question se pose là ...


Cela signifie-t-il dès lors que l'amour ne puisse être vécu qu'une fois libéré ? Qu'avant ce ne serait que des histoires qui auraient plus ou moins comptées selon l'histoire que l'on y met ? Des histoires d'amour comme il nous est inculquées, répétées ?


L'amour.


Il m'a foudroyé lors d'un nouvel an il y a maintenant dix ans. Un amour pur. Sincère. Brillant. Chaud, Brûlant. Enveloppant. Qui ne contient ni pourquoi ni comment. Qui est. Juste ça. Qui est. Dans ce "Qui est" réside tout ce qui le rend puissant. L'amour est puissant. Il balaie tout. Renverse tout. L'amour est une vague. Une vague qui ôte ce qui est le plus ancré même quand on ne souhaite pas le laisser aller.


Cet amour était désincarné. Il m'a profondément touchée. Bouleversée. J'ai instantanément compris que je ne l'avais jamais expérimenté. L'amour.


Il a été celui qui m'a permise d'accepter ma médiumnité. M'a transcendée. L'amour transcende, jamais vous ne vous y sentirez enfermé, étriqué, restreint ou empêché. L'amour révèle et vous fait briller. L'amour est un puit de liberté.


Il ne m'est pas venu à l'idée qu'il soit possible de l'incarner tant pour moi l'idée de l'amour ici ne pouvait à ce point résonner.


Pourtant quand vous avez goûté à cet amour, vous désirez profondément le partager. Parce que c'est bon, c'est doux et fort à la fois. Je m'y suis attelée et j'ai commencer à accepter d'être consultée. J'ai tout donné jusqu'à m'épuiser parce que cet amour j'allais le chercher plutôt que de le laisser me rencontrer. Plutôt que de le garder en moi. Ici bas.


J'ai donné. Beaucoup. Reçu aussi mais jamais autant que ce que je pouvais transférer parce que je me refusais à le garder. Ce n'était pas possible. Je ne le méritais pas. Pas de façon constante. Je n'en étais pas digne. Et puis de toutes façons ça n'existait pas.


Ma maison XI, le référentiel de naissance vous vous souvenez (?), mes mémoires, mon héritage karmique, mes acquis : l'Amoureux. Bam ! Aimer et désirer, l'archétype de l'amour. De la liberté.


L'Amoureux a un problème. Il hésite. L'Amoureux doit faire un choix.


Mais quel choix faire pour quelque chose qui n'existe pas ? Pas ici. Pas comme ça.


Le choix le moins glissant, le plus sécurisant ?


Mais est-ce le choix de l'amour ? Vraiment ?


Et si l'Amoureux avait peur ?


Et si enseveli sous ses peurs il y avait l'amour ?


Au fond l'Amoureux sait que l'amour existe. Ici et maintenant.


To be continued #5

















Posts récents

Voir tout

MIRACLE

Comments


bottom of page