top of page

REVELARE VELUM #7

"Upon entering into this sacred study. You learn that your life is no longer about what you want. Instead it is about what is the best for you. You are here to re-educate for not everything you think you want is actually what you need."



J'ai arrêté de croire que le chemin était celui que je m'étais tracée. On entend souvent cette notion de 'chemin tout tracé'. La réalité derrière cette expression n'est pas le chemin tracé ou espéré par notre âme mais bien le chemin que nous nous sommes construit en fonction de notre réalité. Inventé. J'ai arrêté de m'embourber dans cet aspect.


La vie est un mystère qu'il est intéressant d'aller explorer. Explorer. Lire. Comprendre. Expliquer. Je l'ai beaucoup fait. J'ai besoin d'être intellectuellement stimulée. C'est aussi ce qui me plait dans ce que je fais. Que ce soit un domaine en grande partie encore inexploré psychologiquement me fait vibrer. Il y a toujours quelque chose à chercher. À révéler. À écouter. Je ne pourrais pas faire un métier dans lequel je me sens réduite ou enfermée. J'ai besoin de penser. De m'expanser. Mais il ne faut pas oublier d'expérimenter.


La vie est un mystère que j'ai refusé, si stimulant soit-il pour ma cérébralité.


Par sécurité.


Combien sommes-nous à avoir repoussé des expériences en prenant des excuses déjà toutes pensées.


Qui n'a jamais dit ou entendu que c'était le mauvais timing. Que si ca avait été avant ça aurait pu marcher ou bien même après, peut-être, sait-on jamais. Pas maintenant ça n'est pas le bon moment. Quel dommage. Quel dommage en effet de se servir de l'excuse du temps pour fuir ce qui nous est présenté. Fuir ce qui nous est tout à coup permis d'expérimenter.


Je l'ai fait. L'ai même intellectualisé me permettant ainsi de me valider. Balayant que chaque chose arrive en son temps. La juste temporalité.


L'Homme dans nos sociétés occidentales courre après des sensations d'apaisement avec la matérialité. C'est rassurant la possession. Personnellement je me fous de la possession. Ça ne m'a jamais intéressée. J'aime le beau, notion toute relative. L'esthétique. Quitte à posséder autant que ça soit de qualité mais je n'ai pas de mal à me séparer. Ne pas garder. Donner. Je n'y suis pas attachée. Je pense que le trop efface le vrai.


Pour autant c'est un autre écueil aussi fréquent que je me suis infligée. Accepter que mes désirs aient été par mes soins minimisés. Que ça ne soit pas parfait. Voire même d'avoir parfois le sentiment de manquer. Manquer d'amour. Accompagnée de personnes dont j'avais l'assurance d'être entourée. Qui jamais ne me laisseraient. Mais ça en fait qui sait ? De quoi peut-on vraiment s'assurer.


Quelle connerie !


L'amour. C'est donc ça l'amour ?


L'amour c'est oser. Oser suivre nos émotions avant nos sentiments. Une reconnexion à l'intuition finalement.


Et si c'était ça la peur sous jacente de l'amour. La remise en question de notre sécurité. Sécurité fondamentale. C'est presque inconsidéré comme nous pouvons nous restreindre par peur de manquer. De quitter ce qui nous a à un moment rassuré et à fini par nous enfermer.


Mais alors une fois que l'insécurité et surtout ses blocages ont été libérés ?


Aucune excuse ne sont plus valides ni même validées de fait.


Avant je concevais cette incarnation comme une punition. Avec cette impression d'avancer tout en étant oppressée. Freinée. Brimée.


Par qui ?


Moi. Je ne le savais pas. Pas aussi clairement. Parce que la réalité est un peu plus complexe mais le reflet du fond reste ce fait là.


Et si cette incarnation était une chance supplémentaire de vivre ce qui dans d'autres vies à été raté, que j'aurais souhaité mais que je n'ai pas réalisé.


Un retour à la vie après la mort. Une mort physique déjà expérimentée.


Une possibilité de cette fois aller jusqu'aù bout de ce que j'ai pu me refuser par impossibilité ou ... insécurité.


Ma maison IX. Mon référentiel de naissance. Mon être intérieur, mon moi profond, ma réussite : Le jugement. Arcane du tarot de la renaissance, de la résurrection des corps, du jugement dernier. De l'intégration de l'autre polarité.


La chance de pouvoir recommencer, libre, sans se freiner.


Sans insécurité.


"You are here to re-educate for not everything you think you want is actually what you need."


C'est là que je suis arrivée.


To be continued #8







Posts récents

Voir tout

MIRACLE

Comments


bottom of page