top of page

ALWAYS …

 

« Si tu vas à la recherche d’un chaman,

et que tu en trouves un vrai ne t'attends pas à ce qu’il t’amuse avec des astuces magiques.

Son art est de provoquer tes démons, ceux que tu gardes bien, justifie, et attribue à « un autre ».

Si tu vas à la recherche d’un chaman,

prépare-toi pour un déshabillage avec ses paroles,

sache qu’il va t’exaspérer avec ses silences.

Sois attentif quand il t’exaspère avec son

honnêteté brutale.

Sois prêt pour la bataille. La pire des bataille.

Celle avec toi-même.

Celui qui a la magie, n’a nul besoin de ruse. »

auteur inconnu



Always ... Coca-Cola ... voici ce que vient de me faire ressentir la préparation de Noël, un truc surfait. Voici ce que vient me faire ressentir la préparation de CE Noël après avoir vécu le paragraphe ci-dessus pendant quatre ans. Quatre années si longues et pourtant si courtes à la fois. C'est bizarre le temps, encore plus quand il a été compressé.


J'ai toujours aimé Noël. Au-delà de ça j'ai toujours aimé préparer les fêtes de Noël. Mais la question est surtout pourquoi aimais-je tant préparer ces festivités ... j'ai la réponse mais je vais laisser au passé ce qui appartient désormais au passé ... on ne va pas refaire un film dont le clap de fin a déjà sonné.


Les suivants seront différents, ils feront sens. Le sens réel de Noël. Celui que je n'ai vraiment pas observé ces dernières semaines et encore moins cet après-midi dans les magasins, clôturerant la liste de cadeaux sur le fil après avoir été alitée jusqu'à hier la grippe ayant visiblement trouvé en moi une hôte de qualité.


Je suis dans mon train, à l'arrêt, celui du nouveau départ vous savez. Je suis calme et alignée. Je me sens calme et alignée.


Cette nuit j'ai rêvé d'une amie de collège qui m'accompagnait. Nous faisions un long trajet dans des couloirs sombres et sinueux de métro. Une fois à l'extérieur nous nous serrions dans les bras l'une de l'autre avant de nous quitter. C'était beau et émouvant, j'évoquais avec elle ce morceau de vie, d'enfance et d'adolescence qui se tournait pour de bon sans retour aucun, jamais. Cette amie de collège, c'était moi, je sais que c'était moi même si elle a pris l'apparence d'une autre qui a bel et bien existé. J'ai fermé la page de l'enfance et de l'adolescence, d'une certaine page, celle de la naissance des traumas, des schémas limitants et limités. La mise en place de ce qui a donné lieu à un certains types de choix. En était-ce ... là aussi la boucle est bouclée sur le sujet.


Ce n'est pas grave. Ce n'est pas grave parce que j'ai mené la bataille. La bataille du chaman, le vrai.


Demain Noël, sans attendre les suivants

, sera au fond déjà différent et ça me va parce que c'est un choix, un à moi.


Aussi en cette fin d'année je vous souhaite ce que vous (!) vous souhaitez dans votre cœur loin de toutes entraves du présent et du passé. Un choix à vous, un vrai et d'avoir le courage de le réaliser.


Make it happen 🌟.


ps : nul de doute, pour celles et ceux qui s'intéressent à l'astrologie, que le retour de Chiron en direct a participé à ce nouveau pas en conscience, via mon rêve, sur ce qui avait été en terme de page bel et bien tourné. Pour cela merci 🙏🏻. Ah la fameuse unité ...





Posts récents

Voir tout

MIRACLE

Comments


bottom of page