top of page

L'EXPRESSION DE LA PUISSANCE

"Ne baisse pas les bras tu risquerais de le faire deux secondes avant le miracle."

Proverbe arabe



Après une certaine absence ici, notamment par écrit, il est temps pour moi de vous donner de mes nouvelles.


Je sais que mes écrits se font plus rares, j'avance désormais dans l'action, dans la matière, c'est moins cérébral. Je sais. Je connais les souhaits de mon coeur, je travaille à leur mise en place. Les intentions, si bonnes soit-elles ne suffisent pas sans la concrétisation. Mon but. Vivre. Heureuse.


Le travail ... je m'y suis plongée corps et âme depuis quelques mois. Nos cercles 'Souffle Sacré' avec Émilie sont à la réservation ce jusqu'à décembre. Je lance en parallèle les miens, 'Divination', seule, au regard de la demande, à partir de la rentrée de septembre sur Levallois d'abord, puis sur Paris dans un second temps. Au programme re connexion à son intuition, libération de mémoires et bain sonore. Ma première retraite Divination sur le thème des libérations karmiques se tiendra quant à elle du 23 au 25 juin à Brem-sur-Mer. Cette dernière est déjà complète. Nous travaillerons avec l'énergie de l'eau et de la mer (i did it 🙏🏻). La prochaine se tiendra en normandie du 27 au 29 octobre sur le thème du cycle de la vie et des ancêtres. Le programme détaillé et l'ouverture des inscriptions sont à venir. Après moults rebondissements les bougies A GOOD WITCH IN PARIS sortent fin juin en collaboration avec Marie, une amie chère spécialisée en massage énergétique et reiki. Ma conférence sur les flammes jumelles se met en place. Enfin, vous pourrez retrouver bientôt ma voix sur des méditations liées à l'eau sur la fantastique plateforme, et dans quelques temps application (!), Pâquerette. Les rencontres liées à mon cube s'étoffent, la vie fait des miracles en ce sens. Un oracle et un livre sur les bains rituels sont en cours. J'ai un peu traîné la patte sur Papillon par manque de temps, je vais m'y reconsacrer.


Le travail, disais-je. Il y a un mois une expérience vécue au travers de celui-ci m'a tétanisée. Je ne la détaillerai pas ici, ce n'est pas le lieu, au demeurant j'ai été profondément secouée. Secouée par ma puissance ... la puissance de l'impact que je peux générer chez autrui. Si la personne a elle-même été secouée, elle a été profondément libérée et soulagée dans un second temps. C'était juste, au demeurant cette expansion en constante évolution m'a mise à l'arrêt. J'ai eu peur. Je n'ai ni honte ni crainte à le dire.


J'avais connaissance de l'impact que j'avais déjà pu avoir chez certain.e.s. Je savais par qui j'avais été reconnue ces dernières années et pour qui j'avais exercé en tant que médium, je savais quelles étaient les personnes qui étaient venues me chercher mais je ne conscientisais pas ce qui est somme toute différent. J'ai toujours été humble et en gratitude par rapport à ça au demeurant être dans la gratitude et l'humilité ne signifie pas ne pas devoir être consciente.


La pleine conscience obtenue était celle de mes ombres, je l'ai longuement évoqué ici. Je les ai toutes reconnues, je les connais sur le bout des doigts, plus aucun voile ne les recouvre. Je connais leurs mémoires, d'où elles viennent (ici ou avant) et où elles m'ont menées. Les choix qu'elles m'ont faites prendre, mes choix. Je sais pertinemment lesquels ont été les bons et ceux que j'ai regretté. Je n'ai plus le temps pour les regrets, j'avance et travaille à les modifier. Que valent les regrets alors que la vie nous permet le mouvement et de pouvoir toujours tout recommencer.


Une reconnaissance qui m'a amenée à m'individuer, à guérir, mettre fin aux sacrifices, m'en libérer. Me libérer. Casser les entraves une à une ce même si dans la matière certaines sont plus longues à ôter de part leur nature incarnée. Se libérer. Retrouver l'abondance, la sienne et celle de l'univers qui ne peut remplir ce qui est bloqué.


Reconnaître mes ombres. Oui. Mais quand était-il de ma lumière ? Avais-je reconnu la puissance de ma lumière ? J'en avais connaissance puisque c'est elle qui a transcendé mes ombres ainsi que de nombreuses chez d'autres. Mais l'avais-je conscientisé ? Non. Je n'avais pas reconnu la puissance de ma lumière. Je ne l'avais pas reconnu parce que je l'avais jusqu'ici souvent utilisé de manière sacrificielle, blessée, ou en état de conscience modifiée ce qui n'est plus le cas aujourd'hui puisque guérie je sais la diriger et l'offrir de manière conscientisée.


La reconnaître m'a faite peur. Je me suis arrêtée. Beaucoup vous diront que ce sont les ombres qui nous tétanisent, je l'ai aussi pensé. Cette pensée est erronée, nos ombres ne nous font pas peur, elles ne nous impressionnent pas au fond, nous nous vautrons dedans, en un sens elles sont souvent une souffrance confortable dans le maintient de ce que nous connaissons. C'est la lumière qui nous effraie. Sa chaleur et sa puissance transcendentale. Parce que quand la lumière est entrée plus rien ne peut lui résister au risque de souffrir. Si le feu ne transforme pas, il consume. L'Amour. Je me suis rendue compte que j'étais tétanisée par l'amour. Celui que je pouvais offrir mais aussi et surtout de façon sous jacente que je pouvais recevoir.


Recevoir. En effet, là se trouvait l'apprentissage de l'expérience. Prendre conscience de ma puissance et de la puissance de mon Amour était prendre conscience de la nature de ce que je m'autorisais désormais à recevoir. Pour quelqu'un qui s'est empêtrée dans des choix impliquant des manquements d'amour sur le coup je vous assure que ça pétrifie.


Alors oui pendant quelques courtes semaines, je suis restée figée et j'ai eu mal. Mal physiquement, mal dans mon corps. Mal de bloquer le processus, mal de bloquer cet Amour, cette puissance.


Depuis quelques jours, je suis entrée en connexion avec un nouveau guide. Je passe à la phase suivante. Donner et recevoir. L'individuation était un passage douloureux et obligatoire mais il avait fini par devenir confortable, plus de blessure, plus de sacrifice et une distanciation me permettant de ne retomber dans aucune souffrance. C'était nécessaire mais ce n'est pas la destination finale.


Donner et recevoir. Donner à hauteur de ce que je sais donner et c'est puissant. Libérer, révéler les mémoires dont je suis porteuse ce pour de nombreuses personnes, Aimer et aimer. Recevoir parce que j'ai conscience de ce que je mérite et de ce que je dois accueillir.


Je viens de fermer les yeux et avec cet article j'ai sauté parce qu'avec mon guide c'était ce qui avait été dealé. L'écrire c'était acter cette nouvelle phase dans la matière. Accueillir. Enfin.


Ne croyez pas toutes celles et ceux qui vous diront que l'individuation suffit, qui vous parlerons de complétude associée. C'est confortable oui, mais l'amour n'est pas fait pour être confortable, il n'est pas tiède, je n'ai d'ailleurs quant à moi jamais aimé la tiédeur c'est sans doute ce qui m'a souvent faite ressentir ce vide, il est fait pour brûler, allumer la flamme, celle de la vie et de tout ce qui y est associé, celle qui vous transformera à jamais. Et au-delà de tout il est fait pour être partagé.


🫶🏻





Posts récents

Voir tout

MIRACLE

bottom of page