top of page

QUID DE L'AGACEMENT

L’agacement est un mal qui nous ronge. Je suis une des premières à en souffrir et confesse en avoir honte. Je me tire d’ailleurs moi-même très souvent l’oreille lorsque cela m’arrive. L’agacement peut être général mais j’aimerais ici pointer du doigt l’agacement que nous pouvons ressentir pour autrui.

En effet, qui n’a jamais été agacé par des personnes qu’il croise dans sa vie de tous les jours que ce soit à l’encontre d’un inconnu ou de quelqu’un de proche. Ce sentiment peut rapidement mener à la colère, à la frustration, autant de ressentis qui nous rongent et qui sont aux antipodes de l’Amour et l’Amour c’est la Vie.


Je me suis interrogée sur le pourquoi de ce sentiment, cette petite chose insidieuse qui ferme notre coeur pour se retourner contre nous. Et si s’agacer était en réalité un sentiment qui nous punissait nous-même ? Et si dans l’action de s’agacer ne s’exprimait pas la colère à l’endroit de l’autre mais de nous-même.


Je m’explique. Dans la majorité des cas de figures c’est en réalité les choix de l’autre qui provoque cette négativité cependant vous êtes en incapacité de changer les choix des personnes qui vous sont extérieures ; cette incapacité amène une frustration : l’agacement. Comprenons alors que chacun dispose de son Libre arbitre, y compris vous-même. Peu importe ce que vous pouvez penser l’autre prendra SA décision que celle-ci vous convienne ou non c’est cela le Libre arbitre. Aussi j’ai remarqué que l’agacement venait très souvent de cette différence de la pensée ou la façon de faire, en réalité nous souffrons de la différence entre les Êtres et pourtant nous sommes liés.

Pour des raisons que je nommerais « protocolaires » il nous est impossible de relever tout ce qui nous déplait chez nos semblables (à noter que mon Guide me reprend et utilise le terme « Frères»), nous préférons bien souvent nous taire et « juste » nous agacer, nous infliger du négatif. J’en viens à la déduction que l’agacement est un sentiment de colère à notre encontre de bien souvent trop nous retenir. Mais nous retenir de quoi ? Il ne s’agit pas de « balancer » en bloc tout ce qui nous déplait à la figure d’autrui pour nous soulager (ça ne marcherait d’ailleurs aucunement).

Il est question de respect et d’Amour envers notre personne. Aimer les autres c’est se respecter soi-même, être en accord avec son âme (votre moi profond). Se respecter c’est donc ne pas tout accepter et l’exprimer. Mais l’exprimer avec Amour.


Oui vous avez le droit ne pas subir, de ne pas être en accord et de le faire savoir. Oui vous ne devez pas tout garder pour vous et subir ce qui vous amène à la négativité et à l’agacement. Au global, sachez prendre de la distance. Les choix des autres sont les leurs et comme vous ils récolteront le fruits de leurs décisions, ça n’est pas à vous de vous placer en juge. Inutile donc de vous parasiter l’esprit et de ruminer. Cependant, pour les décisions qui vous impactent et avec lesquelles vous n’êtes pas en accord exprimez-le avec calme et gentillesse. Que cela plaise ou non à celui qui recevra le message ne doit pas être un frein. A lui de comprendre que vous aussi disposez de votre Libre arbitre. La boucle est bouclée.

Cet article n’est pas une ode à la rébellion dont le crédo serait « je fais ce que je veux » mais un appel à la compréhension mutuelle. Une compréhension qui éviterait bien des tracas !

“Ce qui est ici nommé l’Invisible n’est pas toujours en accord avec vos décisions et pourtant il vous Aime.” Guidée



Avec tout mon Amour,


Comments


Commenting has been turned off.
bottom of page